Mars 2018: les Assises nationales du transport aérien 2018 PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 18 Mars 2018 15:20

Communiqué de l'UFCNA (Union française contre les Nuisances des Aeronefs) du 13 février 2018
A l'aube des Assises nationales du Transport aérien, à Paris,
les attentes des riverains d'aéroports et des populations survolées

Elisabeth BORNE, ministre chargée des Transports, organise les Assises nationales du transport aérien, Porte de Versailles à Paris et a invité des représentants des associations de riverains d'aéroports, fédérés dans l'Union Française Contre les Nuisances des Aéronefs. L'UFCNA regroupe ainsi plus de 25.000 adhérents. Les attentes des personnes survolées sont multiples. La première est la reconnaissance par les pouvoirs publics et les acteurs du transport aérien que les nuisances aériennes (pollutions sonores et chimiques) sont un problème de santé publique, ainsi que l'ont démontré les nombreuses études épidémiologiques de par le monde.
 
La France s'honorerait donc à faire le même constat qui sera conforté, nous n'en doutons pas, par les conclusions de l'enquête scientifique autour de plusieurs aéroports de l'hexagone, menée par l'IFFSTAR et l'ACNUSA depuis quatre ans et qui doit aboutir prochainement.

L'UFCNA travaille à la réédition d'un livret-guide publié en 2008 à Toulouse réactualisé au niveau national en 2018 et qui veut tordre le cou à un certain nombre d'idées reçues, par exemple :

 

  • Les avions ne sont pas les seuls à faire du bruit
  • C'est une gêne négligeable ; peu de personnes sont concernées
  • Le Bruit est un problème de confort
  • Les avions font de moins en moins de bruit
  • Le double vitrage, c'est la solution
  • Les riverains sont venus se mettre dessous
  • Une réglementation protège les riverains
  • Le bruit, il y en a toujours eu, mais on ne se plaignait pas
  • Le transport aérien pollue si peu
  • Le trafic aérien va forcément être réduit faute de pétrole
  • Les riverains sont habitués, ils ne sont pas si gênés
  • Aviation légère : c'est peu d'activité et peu de bruit
  • Les hélicoptères en vol, c'est que le Samu ou la gendarmerie
  • Le transport aérien est créateur d'emplois
  • Le trafic aérien fait du bruit, c'est inévitable

Chaque thème illustré permettra aux acteurs du transport aérien mais aussi au grand public d'avoir une appréciation plus juste de ce que vivent les populations survolées, de ce qu'ils pensent en 2018 de leur situation et des propositions concrètes qu'ils formulent pour empêcher une trop grande dégradation de leurs conditions de vie et de leur santé.

L'UFCNA sera donc sur tous les fronts durant ces Assises pour convaincre de l'urgence sanitaire liée au transport aérien sur les populations soumises aux nuisances.

Contact : Chantal Beer-Demander, présidente UFCNA : 06 25 43 22 33

Mel :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. " target="_blank" style="color: rgb(17, 85, 204);"> Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Site : http://www.ufcna.eu&;source=gmail&ust=1521220834033000&usg=AFQjCNFk3eF9HJFeMvX9WhZuHqxgrkTX1g" style="color: rgb(17, 85, 204);">http://www.ufcna.eu
 
Free template 'Feel Free' by [ Anch ] Gorsk.net Studio. Please, don't remove this hidden copyleft!