Juillet 2016 : Rapport annuel (2015) de l'ACNUSA PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 20 Août 2016 10:44

ACNUSA un rapport annuel et le constat se répète : l'Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires dénonce à nouveau le manque d'intérêt des professionnels de l'aéronautique et de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) pour les coûts sanitaires et sociaux des nuisances infligées aux riverains d'aéroports. 

Dans son rapport annuel paru le 30 mai, le gendarme des aéroports se fait entendre : cet organisme composé de huit experts nommés par le gouvernement et deux membres désignés par les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat a instruit 335 dossiers en 2015. 236 ont fait l'objet d'une amende, pour un montant de 3,35 millions d'euros. A lire ce rapport on comprend que les manquements aux règles environnementales en vigueur ne diminuent guère. Des dysfonctionnements que l’autorité indépendante ne se gêne pas pour dénoncer chaque année

 

L'Autorité recommande aussi là où ce sera possible l'instauration d'une nuit hebdomadaire sans vols de 23h à 6h00, du vendredi au samedi ou du samedi au dimanche. Ce qui suscite un refus catégorique de la DGAC. Autre proposition, la création d’un fonds de compensation des nuisances qui pourrait être alimenté par les aéroports. Sachant qu'il en existe déjà un en Île-de-France. Enfin, un système incitatif à l'utilisation de moteurs moins émetteurs d'oxydes d'azote (Nox) serait bienvenu. 


 

 
Free template 'Feel Free' by [ Anch ] Gorsk.net Studio. Please, don't remove this hidden copyleft!